Les plantes à huile des zones arides: un or vert pour les populations défavorisées des pays du sud
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier
Admin


Nombre de messages : 264
Age : 43
Localisation : Planète Terre / France - Mexique
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Mali   Jeu 26 Avr - 16:16

" Jathropa au Mali
Bonjour,
je suis de Strasbourg (France)
Je suis allé au Sénégal avec ma voiture qui roule à l'huile végétale (essentiellement de friture) au mois de juin dernier. En tout j'ai parcouru 20 000 km sans probleme mécanique? j'ai présenté le procédé lors d'une conférence de presse le 8 juin, à Dakar. Y ont assisté des journalistes et des délégués de la direction de l'environnement sénégalaise. J'y ai biensûre mentionné la jathropa comme source de production d'huile biocarburant (ou huile végétale brute) intéressante pour le pays. Il me semble que pour en trouver il suffit d'aller dans votre pays voisin,le Mali pays traditionnellement producteur. Vous obtiendrez des semences particulièrement bien adaptées pour votre région. Le Ghana en possède aussi.
Un site culte : www.jatropha.de
Vous y trouverez de nombreuses adresses.
Moi même je suis intéressé à développer cette culture Au Maroc.
Si vous voulez me contacter : [email]friess.stephane@caramail.comPost[/email]é par Adan (Stéphane), 03 décembre 2005 à 16:03 "

(PB)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jatropha.forumactif.com
Olivier
Admin


Nombre de messages : 264
Age : 43
Localisation : Planète Terre / France - Mexique
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Mali   Jeu 26 Avr - 16:17

" Info
je suis Malien je possède une technologie très adapté aux oléagineux et surtout au pourghère je cherche des information sur le pourghère: mode de culture, technologiePosté par Modibo Traore, 22 décembre 2005 à 16:50 "

(PB)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jatropha.forumactif.com
Olivier
Admin


Nombre de messages : 264
Age : 43
Localisation : Planète Terre / France - Mexique
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Mali   Jeu 26 Avr - 17:24

http://www.jatropha.de/mali/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jatropha.forumactif.com
Olivier
Admin


Nombre de messages : 264
Age : 43
Localisation : Planète Terre / France - Mexique
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Mali   Jeu 26 Avr - 18:28

Mali-Folkecenter converts pick-up to run on plant oil

http://www.jatropha.de/mali/press-rel-fc-nov-01.htm
For more information contact:
Ibrahim Togola, Regional Director, or Tom Burrell, Field Coordinator
African Centre for Plant Oil Technology
Mali-Folkecenter for Renewable Energy
BP E4211
Bamako
Republic of Mali

T: +223 200 617
F: +223 200 618

mali.folkecenter@afribone.net.ml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jatropha.forumactif.com
bigplanete2007



Nombre de messages : 14
Localisation : France
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Mali   Ven 27 Avr - 20:23

MINISTERE DES MINES DE L’ENERGIE ET DE L’EAU REPUBLIQUE DU MALI
*¨*¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨*¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*
Un peuple – un But _ Une foi
SECRETARIAT GENERAL
*¨*¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*¨¨*
DECLARATION DE BAMAKO POUR LA PROMOTION DU POURGHERE

Les participants, experts, institutions des différents pays d’Afrique et d’Europe et les
organismes Régionaux et Internationaux réunis à Bamako, les 16 et 17 janvier, dans le
cadre de la conférence Régionales sur comme outil de lutte contre la pauvreté
énergétique en Afrique, au titre de l’initiative de Bamako sur le pourghère ;
Conformément aux recommandations de la déclaration du sommet mondial sur le
développement Durable et conscients des véritables enjeux auxquels l’Afrique est de
confrontée aujourd’hui, pour assurer à la majorité de ses population un
approvisionnement énergétique abordable et viable ;
Prenant en compte le fait que l’énergie joue un rôle essentiel dans l’atteinte des objectifs
du millénaire des Nations unies pour le développement ;
Considérant que le biocarburant est une alternatif avéré de substitution aux
hydrocarbures en Afrique ;
Considérant que l’utilisation des énergies renouvelables en général et le pourghère en
particulier contribue contre le changement climatique ;
Considérant le fait que le pourghère constitue dans ses différentes utilisations,
contribue à l’atteinte des objectifs du cadre stratégique de lutte contre la pauvreté ;
Considérant que le pourghère constitue un outil pour la facilitation de l’accès aux
services modernes des populations surtout rurales ;
Considérant les résolutions des sessions thématiques ;
Recommandent :
1. l’intensification de l’information et la sensibilisation des populations sur le
pourghère ;
2. l’approfondissement des recherches et le transfert des technologies pour le
développement de la filière pourghère ;
3. l’intégration de la valorisation du pourghère dans les plans politiques et
stratégies de développement du pays ;
4. la valorisation et la diffusion de l’expérience malienne du pourghère
5. la consolidation et la diffusion des acquis et l’initiation de programme nationaux
et régionaux de développement intégré autour du pourghère ;
6. le soutien technique et financier des partenaires au développement dans
‘identification et la mise oeuvre des dits programmes ;
7. l’implication du secteur privé, des ONG, du genre et de la société civile ;
8. la création d’un comité régional de suivi de l’Initiative de Bamako dont le noyau
est constitué du Gouvernement du Mali, de l’UEMOA de Mali – Folkecenter , de
ENDA, de FACT FONDATION et de la GTZ ;
9. la création d’une coordination régionale sur le pourghère.
La conférence
Fait à Bamako, le mardi 17 janvier 2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier
Admin


Nombre de messages : 264
Age : 43
Localisation : Planète Terre / France - Mexique
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Mali   Lun 30 Avr - 0:46

L’HUILE DE POURGHERE, BIOCARBURANT DE DEMAIN ?


Un générateur, alimenté par de l’huile de pourghère, permet d’illuminer un village malien de 3 000 habitants. Ce biocarburant pourrait aussi remplacer l'essence dans les véhicules… «Personne n’y croyait. C'était au-delà de nos rêves !» Batou Bagayoko, chef du village de Kéléya, ne cache pas sa joie de voir, depuis trois mois, les rues de sa localité éclairées la nuit. Son enthousiasme s’explique : l'électricité est une denrée rare au Mali. Seulement 13 % des citadins et moins de 1 % des ruraux y ont accès. Située à 100 km au sud de Bamako, Kéléya est la première localité à bénéficier du courant produit par un générateur alimenté par de l’huile de pourghère (Jatropha curcas), un arbuste de la famille des euphorbiacées. La population nage en plein bonheur. Cheick Oumar Doumbia, soudeur, travaille maintenant à l’électricité. «J'ai quadruplé mes revenus», explique-t-il, un large sourire aux lèvres. Il vient de remiser au garage son vieux générateur à gasoil, très coûteux en carburant et constamment en panne. Assitan Kéïta, ex-commerçante de céréales, possède maintenant un réfrigérateur. Elle vend de l'eau glacée, des jus de gingembre, d'oseille et des limonades. «Je ne peux pas expliquer tout le bien que le courant m'a apporté», dit-elle, avouant des revenus de l'ordre de 15 000 Fcfa (environ 23 euros) par mois. Le générateur qui alimente le réseau électrique a été installé par le Programme national de valorisation énergétique de la plante pourghère (PNVEP). Un réseau de plus de 2 km de câble électrique dessert la mairie, le bureau du sous-préfet, la mosquée, la maternité, l'école et une vingtaine d'abonnés.



Aboubacar Samaké, le chef du programme national de valorisation énergétique de la plante pourghère (PNVEP), place de grands espoirs dans ce carburant végétal. «Le coût de production du litre d'huile de pourghère pouvant être estimé entre 170 Fcfa (0,25 euros) et 250 Fcfa (0,38 euros) contre 475 Fcfa, soit le double, pour le gasoil, le programme induira assurément à terme d'importantes économies notamment sur la facture d'importation pétrolière du pays, la production d'électricité en milieu rural et la consommation des véhicules», soutient-il. Le programme prévoit l'électrification de cinq villages en cinq ans. Il ambitionne aussi de convertir à ce bio carburant 20 véhicules 4 x 4 fonctionnant au gasoil classique. Également en vue, l'accroissement de la production nationale de graines de pourghère grâce à l'aménagement de périmètres par les populations rurales. Le tout pour un budget de 708 millions de Fcfa, plus d’un million d’euros. Le projet, aux activités relativement modestes, semble pourtant emballer les autorités maliennes. Lors du 45e anniversaire de l'indépendance du pays, le 22 septembre dernier, le président de la République, Amadou Toumani Touré, a déclaré : «La promotion et l'exploitation à une plus grande échelle du carburant biologique, dérivé du 'bagani', la plante pourghère, sont à prendre en compte dans les stratégies alternatives.» Il est même question de créer une compagnie de développement pour améliorer son rendement en graines, son cycle cultural, les performances de l'huile produite comme carburant.



Appelé bagani (poison) en bambara, le pourghère est une plante facile d’entretien et qui résiste très bien à la sécheresse. Les animaux la boudent à cause de son odeur. C’est pourquoi les paysans la plantent en haies vives pour protéger leurs cultures. Les graines sont utilisées comme purgatif en médecine traditionnelle et l'huile pour fabriquer du savon. L’idée de faire de cette huile un carburant ne date pas d’aujourd’hui. Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1942, le colonisateur français avait expérimenté ce carburant pour prévenir une éventuelle pénurie de pétrole. Les tests furent peu probants et le projet abandonné. Au début des années 1990, les expériences reprennent avec l'installation d'un moteur à huile végétale pour actionner un moulin à céréales et un groupe électrogène. Depuis, diverses études ont confirmé la faisabilité technico-économique et les avantages environnementaux liés à la valorisation du pourghère. La vulgarisation du carburant vert doit beaucoup à la fabrication par les ateliers militaires centraux de Markala (centre du pays) d’une presse mécanique pour traiter les graines. À Kéléya, on continue de profiter du courant sans payer un sou. Mais, pas pour longtemps : les abonnés recevront bientôt leurs premières factures d’électricité.



Fousséni Traoré est rédacteur en chef du quotidien Le Républicain (Bamako, Mali)



http://www.europeus.org/archive/2005/11/07/l%E2%80%99huile-de-pourhere-biocarburant-de-demain.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jatropha.forumactif.com
Olivier
Admin


Nombre de messages : 264
Age : 43
Localisation : Planète Terre / France - Mexique
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Mali   Lun 30 Avr - 0:53

http://www.anpe-mali.org/news/vulgarisation-de-la-plante-pourghere


  • Les huiles végétales



Le pourghère (jatropha curcas ou bagani en bamanan) est un arbuste assez répandu dans le sud du Mali. La plante est essentiellement utilisée comme haie vive de protection et/ou de délimitation des parcelles. Elle résiste bien à la sècheresse et ne nécessite aucun entretien particulier. Elle peut commencer à produire en moins d’un an.


Le pourghère atteint sa pleine productivité en 3 ou 4 ans selon la nature du sol et le climat. La plante vieillit entre 30 et 40 ans.


La superficie actuellement plantée en pourghère est très faible. Les haies vives s’étendent sur environ 17 000 km. La production de graine est estimée à environ 2 kg par mètre linéaire, soit un potentiel annuel de près de 700 tonnes par an. Les possibilités d’accroissement de la production nationale sont énormes, car toutes les parcelles impropres aux autres cultures peuvent être plantées en pourghère.


De la graine de pourghère, on extrait une huile qui représente environ 30% du poids de la graine. Cette huile peut être utilisée comme carburant dans certains moteurs aux fins de motorisation.


    <LI class=MsoNormal style="MARGIN: 0cm 0cm 0pt; TEXT-ALIGN: justify; mso-list: l2 level1 lfo2; tab-stops: list 36.0pt">Programme National de Valorisation Energétique de la Plante Pourghère (PNVEP) d’un coût total de 708 000 000 FCFA.


    L’objectif principal du projet : Il consiste à promouvoir l’huile de pourghère comme combustible de substitution au gasoil dans le cadre d’un développement durable sans dégradation de l’environnement.


    Les objectifs spécifiques consistent à :


      <LI class=MsoNormal style="MARGIN: 0cm 0cm 0pt; TEXT-ALIGN: justify; mso-list: l0 level1 lfo3; tab-stops: list 36.0pt">l’électrification des villages par des groupes électrogènes de 50 KWA fonctionnant à l’huile de pourghère ;

    • la conversion et l’utilisation de l’huile de pourghère pour 20 véhicules 4x4 de 10 à 20 CV dans le transport en commun, fonctionnant antérieurement au gasoil classique ;

    • l’accroissement de la production nationale en graines de pourghère par l’aménagement de surfaces conséquentes en milieu rural.


      La zone d’intervention du programme couvre les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou.


      Les femmes en milieu rural constituent le principal groupe cible du programme.


      C’est dans ce cadre qu’un atelier s’est tenu en décembre dernier à Bamako afin de mieux préparer une conférence internationale qui se tiendra le 16 janvier 2006 au Mali sur le pourghère.


      Cet atelier a permis l’information et la sensibilisation des participants sur le biocarburant comme source d’énergie alternative au gasoil et à l’essence. En outre les échanges d’expérience entre les participants et la capitalisation des résultats obtenus dans ce domaine au Mali favoriseront l’ébauche d’une stratégie de développement de la filière « huile de pourghère » et l’adoption d’un plan d’action à travers notamment l’implication des principaux acteurs dans la promotion des biocarburants et la prise en compte du biocarburant dans l’approvisionnement du pays en carburant.


      Observations


      Cette filière fait l’objet aujourd’hui de sous exploitation, malgré l’énorme potentialité qu’elle peut représenter. C’est le lieu d’inviter les jeunes diplômés, jeunes agriculteurs ruraux, travailleurs émigrés de retour, femmes rurales, les ONG et les particuliers à explorer davantage cette piste, qui peut constituer une réelle opportunité pour développer de nouvelles initiatives tendant à bien maîtriser le circuit allant de la culture à la transformation en passant par la récolte et la commercialisation.


      Pour de plus amples informations à ce sujet, s’adresser au Département Promotion de l’Emploi de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) ou au Programme National de Valorisation Energétique de la Plante Pourghère (PNVEP) sise à la Direction Nationale de l’Energie – Ministère des Mines de l’Energie et de l’Eau.





      .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jatropha.forumactif.com
Grek



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: nouvelle societe malienne pour la culture de jatropha   Sam 22 Mar - 16:39

http://www.jatropha-mali.com/
http://www.promare.fr

infos interessantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mali   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mali
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mali, envoûtant pays d’histoire et de traditions
» Tequila, Mali, Pitchoune et Choupinette....
» Loli mali
» Uromastyx du Mali
» Uromastyx du Mali

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RESEAU Jatropha - Monde-
Sauter vers: